Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/07/2018

Automatisme pour portail battant - BFT Virgo

Le nouvel opérateur qui s'adapte à toutes les situations et complètement connecté.

Lire la suite

Écrit par Jean-Michel HAECK

Congés 2018

L'entreprise sera fermée durant tout le mois d'août.
 
Du mardi 31 juillet 18h00 au lundi 3 septembre 8h00, je ne répondrai qu'aux urgences.
 
Bonne vacances à tous. Et bon courage aux travailleurs.

Écrit par Jean-Michel HAECK

11/07/2018

Protégez chaque circuit, stoppez les courts-circuits !

Écrit par Jean-Michel HAECK

10/07/2018

Travailler en Peugeot Partner Full Electric - Bilan 6 mois

Depuis le 11 janvier 2018, c'est à dire ces 6 premiers mois d'utilisation...

- j'ai parcouru 11.000 km, soit une moyenne de 65 km / jour
- consommé 2.000 kWh, soit une moyenne de 18 kWh / 100 km
- le coût total en énergie est de 210 €, soit 1,9 € / 100 km, 4,9 fois moins qu'en thermique

En clair, la réalité est parfaitement conforme à ce que j'avais envisagé, étant entendu que l'autonomie est limitée à 150 kilomètres par jour et qu'il convient d'avoir le pied léger.
On est dans une démarche d'économie, de sous et d'énergie!

Globalement, toutes dépenses confondues, si elle tient 9 ans à ce rythme, cette voiture me coûte déjà 16% moins cher qu'une thermique.
Et ce en conservant ma vieille thermique pour les longs trajets hypothétiques.

Je rappelle que tout n'est pas merveilleux dans le monde des véhicules électriques : il reste des progrès à faire, principalement au niveau de l'extraction des matières premières des batteries.
Mais on peut estimer, sans trop se tromper, que l'impact environnemental global est inférieur de 40% à celui des véhicules thermiques.

Écrit par Jean-Michel HAECK

06/07/2018

L'entreprise sera fermée lundi 9 juillet et mardi matin

Je prendrai connaissance des messages éventuels mardi après-midi.

Bon week-end. A très bientôt.

Écrit par Jean-Michel HAECK

03/07/2018

Sans mise à la terre, vous finirez par terre !

Écrit par Jean-Michel HAECK